Bowers & Wilkins PX7 Casque Sans Fil Avis

Notre verdict

Si vous êtes à la recherche d’un casque d’écoute sans fil à réduction de bruit, leader de sa catégorie, et que vous n’êtes pas rebuté par un prix élevé, la dernière paire phare de Bowers & Wilkins mérite d’être envisagée. Le WH-1000XM3 de Sony, moins cher, est peut-être un peu plus économique, mais avec une qualité sonore et un design de premier ordre, sans parler d’un ANC et d’une autonomie de batterie très décents, les PX7 sont vraiment des modèles de premier ordre.

Pour

  • La meilleure qualité sonore de sa catégorie
  • Durée de vie de la batterie compétitive
  • Connexion Bluetooth robuste
  • Design Dapper

Contre

  • Les oreillettes ne s’affaissent pas
  • Pas de commandes de lecture par glisser-déposer

Les écouteurs anti-bruit ne sont plus ce qu’ils étaient, ils sont de loin supérieurs. Fini le temps où ils nécessitaient des piles AAA et où la suppression du bruit était une simple affaire de marche/arrêt.

Aujourd’hui, nous disposons d’un système de réduction du bruit adaptable à de nombreux scénarios du monde réel, de piles intégrées qui peuvent durer confortablement tout un vol transatlantique (et, dans certains cas, de retour) à partir d’une seule charge, et d’une nouvelle technologie qui les rend plus efficaces, plus pratiques et plus sonores que jamais.

La plupart, bien sûr, sont maintenant aussi sans fil. Les nouveaux casques sans fil PX7 de Bowers & Wilkins sont la preuve de cette progression.

Ils succèdent aux PX qui, à leur arrivée en 2017, ont été qualifiés de ” premier effort impressionnant de réduction du bruit ” par la marque britannique. Bowers a donc maintenant plus de deux ans d’existence – et ça se voit. En proposant un système de suppression du bruit plus sophistiqué, une qualité sonore nettement améliorée, une esthétique raffinée et même une première mondiale (nous y reviendrons plus tard), Bowers a produit une paire d’écouteurs haut de gamme qui en donne pour leur argent au meilleur du marché (c’est vous que nous regardons, le Sony WH-1000XM3).

Prix et disponibilité

Les rideaux ont été tirés sur les PX7 en septembre 2019, aux côtés du nouveau venu de la marque, plus compact et plus abordable, le casque sans fil PX5 de Bowers & Wilkins.

Ils ont été lancés à 399 $ / 349 £ / 600 $ AU – plus ou moins dans la lignée des meilleurs de leur catégorie, comme le WH-1000XM3 de Sony (qui est en tête de notre liste des meilleurs casques), le Sennheiser Momentum Wireless (2019) et les 700 concurrents de Bose Noise Cancelling – bien qu’ils aient maintenant une certaine durée de vie, vous pouvez vous attendre à les acheter pour un peu moins cher.

Conception

Si vous connaissez les PX, ou tout autre produit Bowers & Wilkins d’ailleurs, vous ne serez pas surpris de lire que les PX7 sont intelligents. Pas malins/contractuels, comme vous pouvez le décrire pour les Sonys susmentionnés – intelligents.

Esthétiquement, ils ne sont pas très différents des PX originaux – avec leurs écouteurs elliptiques clairement marqués, leur armature solide et leur finition en tissu – mais ils font des progrès significatifs en matière de confort. Cela est dû au remplacement de la construction métallique des PX par un composite en fibre de carbone personnalisé, ce qui les rend plus légers et, par conséquent, plus agréables à porter. En quelques semaines, notre tête n’est jamais trop lourde et nos oreilles sont habituées à être enveloppées par les coussinets en cuir souple.

Comme pour tout ce qui est neuf – des baskets, un téléphone, un portefeuille – vous pouvez craindre de gâcher leur aspect extérieur brillant au début, mais sachez que les PX7 sont assez gros et bien construits pour pouvoir être glissés dans un sac si vous oubliez (ou choisissez de ne pas transporter) l’étui rigide inclus. Ce qui n’est pas idéal, cependant, c’est que les oreillettes ne peuvent pas se replier vers l’intérieur pour donner aux PX7 une forme plus compacte et plus facile à transporter.

Les écouteurs munis de boutons de contrôle de lecture, tels qu’ils sont, n’ont peut-être pas l’air très XXIe siècle non plus, mais nous aimons la certitude d’un bouton physique – et d’après notre expérience, les commandes tactiles et à glissement peuvent parfois être touchées et ratées.

Caractéristiques

Sinon, les PX7 sont très à la page. Alors que les PX ont été parmi les premiers casques à adopter la technologie Bluetooth HD aptX de Qualcomm, les PX7 (et leurs frères PX5) ont été les premiers casques à être commercialisés avec la prise en charge du codec aptX de nouvelle génération, aptX Apdative.

Théoriquement, cela signifie une stabilité et une latence améliorées entre les écouteurs et votre smartphone ou tablette, en plus de la haute qualité (24 bits) du streaming aptX HD apporté sur la table.

Le codec promet essentiellement une expérience plus fluide et sans pépins en surmontant les environnements de fréquence radio potentiellement perturbateurs et chargés, et en ajustant automatiquement le débit binaire de streaming en fonction du contenu que vous diffusez.

Vous prenez votre téléphone dans votre poche et hors de votre poche ? Il ne devrait pas y avoir de hoquet dans votre oreille pendant que vous le faites. Vous jouez à un jeu sur votre tablette ? L’audio (par vos écouteurs) et la vidéo (sur votre écran) doivent être parfaitement synchronisés. Cela semble se traduire dans la pratique, avec des abandons très rares (nous avons bien le cas de l’impair dans le bus), et un décalage en regardant Netflix et en jouant à Bubble Shooter (coupable) presque indiscernable.

Comme il est de plus en plus courant dans la compétition de haut niveau, B&W a également tenu compte de votre situation et de vos activités dans son approche de la suppression du bruit.

Les PX7 disposent de trois modes – bas, moyen et haut – que vous pouvez parcourir en appuyant sur le bouton dédié situé sur l’écouteur gauche, tandis qu’un quatrième, activé en maintenant ce bouton enfoncé, permet de laisser entrer le monde extérieur pendant un moment pour que vous puissiez entendre, par exemple, l’annonce d’un quai de train.

Vous pouvez aussi faire le parcours manuel en retirant les écouteurs, et grâce aux capteurs de proximité, votre musique est automatiquement mise en pause, pour revenir à la vie une fois qu’elle vous est revenue en tête.

Chaque mode semble utile et efficace, que nous appliquions le mode ” bas ” pour nous éloigner de collègues trop bavards ou le mode ” haut ” pour noyer le bruit des avions ou des trains. Les degrés d’isolation et les niveaux maximums d’isolement ne sont pas aussi sophistiqués que le système superlatif du casque Bose à réduction de bruit 700 en est capable, mais néanmoins les PX7 font le travail admirablement.

La case à cocher pour l’autonomie de la batterie n’est pas non plus décochée, les PX7 devenant les meilleurs de la classe à côté des Sonys avec 30 heures de fonctionnement. Tout comme son grand rival, le PX7 promet cinq heures de lecture à partir d’une charge de 15 minutes sur son port USB-C.

Performance

Design décent, suppression efficace du bruit, caractéristiques concurrentielles : vérifier, vérifier, vérifier. Il ne leur reste plus qu’à bien sonner – ce qui, comme l’ont sans doute deviné ceux qui ont espionné notre classement par étoiles, est le cas.

Les PX étaient déjà très performants il y a deux ans, mais depuis, les marques d’écouteurs rivales les ont rattrapés – c’est la voie à suivre dans le monde technologique en constante évolution, après tout. La bonne nouvelle pour Bowers & Wilkins, et bien sûr pour les consommateurs, c’est que les PX7 poussent ce paramètre de performance avec un son aussi abouti et donc agréable qu’une paire d’éliminateurs de bruit sans fil.

Sur le plan sonore, tout est représenté démocratiquement : les aigus sont nets, les médiums sont étoffés et les basses sont substantielles mais souples. Bien qu’ils soient un peu du côté des riches, avec la chaleur et la neutralité qui plairont à la majorité, les accros de la basse voudront peut-être regarder ailleurs.

Les PX7 semblent avoir un aperçu de la meilleure qualité – à la fois en termes de texture et de dynamique – mais contrairement à certains casques qui scrutent trop au détriment de la vivacité, ils ne s’embourbent pas trop dans les détails.

Au lieu de cela, ils dégagent juste la bonne quantité de bulles – comme une boisson gazeuse à l’effervescence optimale – assurant que votre musique est aussi divertissante qu’elle est conçue pour l’être.

Dans l’absolu, les PX7 font preuve d’un peu plus de dynamisme et de clarté que les Sonys, même si leur prestation n’est pas aussi raffinée.

Verdict final

Nos mentions répétées des casques d’écoute concurrents tout au long de cette revue ne font que montrer à quel point elle est compétitive au sommet du marché des casques d’écoute sans fil à réduction de bruit de qualité supérieure.

Mais ne vous y trompez pas, les PX7 de Bowers & Wilkins sont exactement là où ils méritent d’être placés.

Il est vrai que les Sonys, moins chers, représentent un rapport qualité-prix légèrement meilleur que les prix actuels, et que les Boses offrent une suppression des bruits plus avancée. Mais les PX7 cochent toutes les cases, et il suffit de dire qu’ils sont les plus beaux.

Bowers & Wilkins PX7 Casque Sans Fil Avis
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire